Pie IV, 1499?1565, pape (1559?65), un Milanais nommé Giovanni Angelo de Médicis; successeur de Paul IV. Il n’était probablement pas apparenté à la grande famille Médicis. Sa carrière à Rome a commencé en 1527, et il a occupé des fonctions de plus en plus importantes sous Clément VII, Paul III (qui l’a fait cardinal) et Jules III. Le cardinal Médicis faisait partie du parti de la réforme, mais il n’était pas rigoriste, il était donc en désaccord avec Paul IV. La grande caractéristique de son pontificat fut la reprise du Concile de Trente (voir Trente, Concile de) pour sa dernière et plus importante session (1562?63). En apaisant discrètement les difficultés du concile et en le soutenant publiquement, Pie gagna un nouveau respect pour la papauté et se fit l’un des grands papes de la Contre-Réforme. Il s’est félicité de la rupture définitive avec le protestantisme, que le concile a provoquée. Ses bonnes relations politiques avec l’Espagne contrastent avec la politique anti-Habsbourg de Paul IV. L’aide principale de Pie était son neveu, Saint Charles Borromée. Il a été remplacé par Saint Pie V.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.