FAITS FOUS DE LA NBA DES 14 DERNIÈRES SAISONS!!!

Cette série de 6 articles présente des résultats fous et intéressants de tous les matchs de la NBA au cours des 14 dernières saisons (de 2002/2003 à 2015/2016).

Aujourd’hui, nous répondons à la question #2:

Au cours des 14 dernières saisons de la NBA, la parité des ligues a-t-elle augmenté ou diminué?

La parité est un élément clé de la santé générale de toute ligue sportive, car certains fans peuvent perdre tout intérêt si certaines équipes dominent totalement leurs adversaires, tandis que d’autres perdent de manière constante. Malheureusement, il existe de fortes preuves d’une diminution significative de la parité en NBA au cours des 14 dernières saisons.

Pour étudier cette question, nous avons utilisé deux approches différentes.

Approche #1: Une ligue à parité aura tendance à avoir plus d’équipes dont le record est d’environ.500, et quelques équipes avec des pourcentages de victoires très élevés ou très faibles. Suivant cette ligne de pensée, nous introduisons une mesure de parité :

Mesure de parité = (/Équipe 1 gagne% – 0.5| + | L’équipe 2 gagne% – 0,5|+… + / Victoire de l’équipe 30 % – 0.5| ) / 30

Clarifions les choses:

  • Pour chaque équipe, nous calculons d’abord la distance entre son pourcentage de victoire et.500.
  • Ensuite, nous prenons la « valeur absolue » du nombre obtenu, où la « valeur absolue » signifie simplement le rendre positif. En d’autres termes, la valeur absolue de 3 est 3, tandis que la valeur absolue de -3 est 3. En notation mathématique : /3/=3 et |-3/=3.
  • Enfin, la mesure de la parité est la moyenne sur les 30 équipes.

REMARQUE IMPORTANTE: une petite mesure de parité signifie plus de parité (beaucoup d’équipes autour.500), alors qu’une grande mesure de parité signifie moins de parité.

Cette mesure est calculée pour chacune des 14 dernières saisons de la NBA. Voyons l’évolution au fil des ans:

La ligne horizontale a été tracée à 0,126, ce qui est la mesure moyenne de la parité sur l’ensemble des 14 années. Il y a une indication très claire d’une tendance à la hausse, car les 5 premières saisons ont donné une mesure de parité inférieure à la moyenne, tandis que les 9 dernières saisons étaient toutes au-dessus de la moyenne. En se souvenant que des valeurs élevées de mesure de parité correspondent à moins de parité, nous concluons à une nette diminution de la parité NBA.

Approche #2: Pour chaque équipe, nous calculons le pourcentage de fois où elle est revenue pour gagner un match après le quart 1, le quart 2 et le quart 3. Nous les utilisons pour évaluer la parité en calculant les pourcentages moyens de retours sur les 30 équipes pour chaque saison. Si la parité a effectivement diminué au fil des ans (comme le suggère l’analyse précédente), nous allons observer moins de retours survenus récemment.

Commençons par le cas des retours suite à un déficit après le premier trimestre:

La ligne horizontale correspond aux pourcentages moyens de retours du quart #1 sur les 14 saisons. On pourrait soutenir qu’il y a une certaine tendance à la baisse, mais pas totalement claire (omettre 2003 le rendrait plus évident). Cependant, les trois dernières années ont été nettement inférieures à la moyenne en ce qui concerne le pourcentage de retour après le trimestre #1.

Passons au même graphique que ci-dessus, mais cette fois en se concentrant sur la proportion de fois où une équipe a surmonté un déficit à la mi-temps (c’est-à-dire en 2 trimestres au lieu de 1):

L’intrigue ci-dessus ne laisse absolument aucun doute sur la diminution de la parité des ligues ces dernières années. En fait, les 5 dernières saisons ont toutes produit des pourcentages de retours inférieurs à la moyenne, l’année dernière étant nettement inférieure à la normale.

Nous terminons en présentant le graphique correspondant lié aux retours du 4ème trimestre (c’est-à-dire revenir pour gagner un match après avoir suivi 3 trimestres):

La tendance à la baisse n’est pas complètement claire, tout comme le graphique du trimestre 1 montré précédemment. Sans la saison dernière, nous aurions eu 5 pourcentages de retours inférieurs à la moyenne. Il est fascinant que l’année dernière ait eu beaucoup moins de retours au deuxième semestre, mais une bonne part des retours au quatrième trimestre.

En résumé, les deux approches envisagées dans cette étude vont dans le même sens: la parité de la ligue NBA a clairement diminué au cours des dernières saisons.

===========================================================

Merci beaucoup d’avoir lu! Voici ce qui se passe dans les prochains articles:

Au cours des 14 dernières saisons NBA,

  • … y a-t-il des preuves d’un élan de jeu? (vous apprendrez que, contrairement à la croyance populaire, « avoir l’élan » pendant un match n’existe pas. En fait, il semble que lorsqu’une équipe roule pendant un quart, elle a tendance à riposter pour le reste du match. Comme un réveil à leurs adversaires!)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.